02/07  20/11/22
Au cœur de l’abstraction
Collection de la Fondation Gandur pour l’Art

Fondation Maeght, Saint-Paul de Vence

Pierre Soulages, Peinture, 130 x 89 cm, 24 août 1958 © Fondation Gandur pour l’Art, Genève. Photographe : Sandra Pointet © ADAGP 2022
Pierre Soulages, Peinture, 130 x 89 cm, 24 août 1958 © Fondation Gandur pour l’Art, Genève. Photographe : Sandra Pointet © ADAGP 2022

Une immersion dans la création bouillonnante des années 1950 à 1980 retraçant les grandes évolutions de l’art abstrait

L’exposition à la Fondation Maeght dévoile des œuvres issues de la collection de la Fondation Gandur pour l’Art et propose une immersion dans la création bouillonnante des années 1950 à 1980. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale des artistes du monde entier affluent de nouveau vers Paris qui reprend sa place de capitale culturelle. Démarre alors une période de grande effervescence artistique durant laquelle on assiste parallèlement à des évolutions de la tendance géométrique, née dans les avant-gardes du début du XXe siècle, et à l’émergence d’une génération d’artistes qui repense la peinture et ses supports et révolutionne l’art abstrait en transcendant le geste et la matière grâce à des techniques et des outils inédits. Reflets des formes multiples que revêt l’abstraction durant ces années de création, l’exposition propose de découvrir l’abstraction lyrique et gestuelle de Georges Mathieu, de Hans Hartung, de Pierre Soulages, l’expressionnisme abstrait de Sam Francis ou de Joan Mitchell, l’abstraction géométrique de Victor Vasarely, la peinture minimale de Martin Barré ou encore la sculpture cinétique de Jean Tinguely. En remettant en question les moyens picturaux traditionnels le groupe Supports/Surfaces marque à la fois une conclusion à cette période d’expérimentation intense et le début d’une évolution qui se poursuit encore aujourd’hui.