11/01  28/02/19
Olivier Masmonteil
Paysage

Galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico, Paris

Olivier Masmonteil, Horizon, 2017. Huile sur toile, 114 x 146 cm. © Adagp, Paris.
Olivier Masmonteil, Horizon, 2017. Huile sur toile, 114 x 146 cm. © Adagp, Paris.

Le paysage et la manière : entre classicisme et transparence, Olivier Masmonteil joue les contraste.

Pour la première exposition lançant leur collaboration, la Galerie Thomas Bernard - Cortex Athletico présente, du 11 janvier au 28 février 2019, un ensemble de peintures issues de la première série d’Olivier Masmonteil traitant du paysage La possiblité de peindre. S’il a élargi le spectre de ses domaines picturaux depuis 2012, Olivier Masmonteil s’est longtemps attaché à peindre des paysages, de véritables paysages, avec arbres, ligne d’horizon, ciel vaste ou alors sous-bois et cours d’eau donnant le sentiment de retrouver un lointain pays perdu mais que la présence d’une perfection rend difficilement habitables. Peintre du paysage, amoureux de la nature, Olivier Masmonteil, lorsqu’il peint un paysage, s’invente une histoire, se souvient des sons et des odeurs pour ensuite les retranscrire de manière physique sur la toile en mêlant l’acrylique à la peinture à l’huile. À l’acrylique, il peint le fond, représente l’espace. À l’huile, il évoque le temps, un moment saisi sur la toile. Montagnes, lacs, plaines, forêts, crépuscules, levers du soleil, ciels chargés, Olivier Masmonteil aborde tous les sujets dans ses peintures, avec toutefois une nette attirance pour les moments transitoires, les moments éphémères, ceux entre la pluie et le beau temps, entre le jour et la nuit, avant et après l’orage.