18/11  31/03/23
Ouverture du Musée du Gévaudan

Mende, Occitanie

© Julian Suau Photographie
© Julian Suau Photographie

Un voyage à travers l’histoire et la géographie

Après trois ans de travaux, le Musée du Gévaudan a ouvert ses portes le mardi 18 octobre 2022 à Mende, en région Occitanie. Doté d’un fonds de plus de 500 items, le Musée du Gévaudan retrace, entre autres, l’histoire de la Lozère, ancienne province royale du Gévaudan, des premiers témoignages de vie jusqu’à nos jours. Lieu patrimonial inscrit au titre des Monuments historiques, ayant reçu l’appellation Musée de France, le musée a été pensé comme un espace de vie, de découverte, de partage, d’échange et de convivialité, ouvert sur le territoire, accessible à tous et gratuit.

Le Musée du Gévaudan s’inscrit dans le sillage d’une aventure muséale débutée en 1820 par la création d’un musée destiné à présenter les pièces issues des fouilles menées sur les sites gallo-romains du département par la Société des lettres, sciences et arts de la Lozère. Le musée a changé plusieurs fois d’emplacement dans la ville de Mende jusqu’à son installation dans le bâtiment actuel, l’Hôtel de Buisson de Ressouches, acquis en 1976. Tout d’abord géré par la Société des lettres, sciences et arts de la Lozère, le musée alors appelé Musée Ignon-Fabre est repris par le conseil général de la Lozère en 1995. Au début des années 2000, il entreprend alors une opération de sauvegarde des collections. Moins de 10 ans après sa fermeture, l’idée de sa réouverture refait surface fin 2003 grâce à la rencontre de deux hommes, Georges Frêche, alors président de la Région Languedoc Roussillon et Alain Bertrand qui deviendra maire de Mende en 2008, cela avec l’aval du maire d’alors Jean-Jacques Delmas

Le Musée du Gévaudan se déploie sur 1 200 m² répartis sur trois niveaux. L’exposition permanente occupe le premier étage. Riche, diversifiée et accessible à un public large, elle regroupe plus de 500 pièces sélectionnées parmi les 16 000 que compte le fonds. Le parcours de visite se décompose en douze salles permettant de découvrir les collections par le prisme de deux thématiques : Nature & Culture.

Ce musée inclusif est accessible gratuitement. Le public y pénètre depuis l’entrée historique de l’ancien Musée Ignon-Fabre, rue de l’Épine. Le rez-de-chaussée s’organise autour d’un patio central protégé par une grande verrière et est conçu comme un lieu de vie propice à la découverte, à la convivialité et à l’échange, où chacun peut circuler librement. Cette agora ouverte sur la ville abrite l’espace d’accueil des publics, mais aussi le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP), baptisé « Panorama », du Pays d’art et d’histoire Mende & Lot en Gévaudan, destiné à mieux faire connaître l’évolution paysagère et architecturale du territoire. Des espaces de médiation, d’interprétation et de découverte du patrimoine, ainsi qu’une librairie-boutique et une zone détente dotée d’une boîte à jeux, d’une boîte à livres et d’un coin enfants font de ce musée un véritable lieu de vie et d’échanges.

Des dispositifs participatifs et vivants sont par ailleurs proposés dans le musée, à l’image de la grainothèque installée dans la salle dédiée au végétal et d’un espace ressources et collecte de dessins, de témoignages et d’objets situé au cœur de la salle consacrée à la Bête du Gévaudan. Les petits comme les grands pourront aussi profiter des ateliers culinaires qui se tiendront dans les cuisines du musée. Le deuxième étage regroupe deux ensembles consacrés à l’action culturelle : quatre salles d’exposition temporaire et des ateliers destinés aux scolaires, au grand public et aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap. Le musée présentera notamment chaque année une grande exposition temporaire thématique. L’exposition inaugurale reviendra sur le chantier et les travaux de construction du musée.