19/11  07/05/23
Comme de longs échos qui se loin se confondent

40 ans du LAAC, Dunkerque  

Béatrice Lussol, N°564, encres et aquarelle, 150 x 150cm, 2017 © Ph. Gilles Berquet © ADAGP, Paris, 2022
Béatrice Lussol, N°564, encres et aquarelle, 150 x 150cm, 2017 © Ph. Gilles Berquet © ADAGP, Paris, 2022

Le LAAC souffle ses 40 bougies !

Pour cet anniversaire, le musée revient aux principes de sa création en mettant à l'honneur les artistes de la collection et en invitant treize artistes, qui chacun dialoguera avec des pièces historiques de son choix. En parallèle, l'association L’Art Contemporain, fondée par Gilbert Delaine, à l'origine du LAAC, a reçu carte blanche pour le choix des œuvres exposées dans la dernière salle. Seront, notamment, mis à l’honneur les principaux artistes donateurs du musée mais également un ensemble représentatif de la première donation de 1981 ! Une exposition aux dimensions exceptionnelles qui sera présentée du 19 novembre 2022 au 7 mai 2023.

Un anniversaire est bien souvent l’occasion de dresser le bilan des années passées et d’envisager les perspectives offertes par celles à venir. Quarante ans, c’est la pleine jeunesse pour une institution muséale. Toutefois, en seulement quelques décennies, le LAAC a réussi à affirmer une identité singulière. Son histoire insolite est liée à la personnalité de Gilbert Delaine, fondateur du musée, et à la constitution de sa collection grâce au mécénat et au soutien fort des artistes. La générosité mais aussi la ténacité de l’association L’Art contemporain, créée par Delaine, a permis de rassembler quelque 932 œuvres. Depuis sa réouverture en 2005, le musée s’est aussi enrichi de plus de sept cents œuvres acquises par la ville, dorénavant consciente du joyau dont elle a la garde, dans la lignée de la « collection Delaine ». La qualité de la collection est établie et son originalité s’affirme par sa spécialisation autour de tendances artistiques, principalement picturales, des années 1950 à 1980.

Aujourd’hui, une question se pose pour le musée, plus actuelle que jamais. Gilbert Delaine avait à cœur de faire de ce lieu un musée d’art vivant en invitant des artistes contemporains. L’enjeu est aujourd’hui, alors que bon nombre des artistes de la collection sont entrés dans l’histoire, de réaffirmer l’actualité de ce fonds.

Pour fêter les quarante ans du LAAC, l’équipe curatoriale du musée avec les membres de l’association L’Art contemporain ont invité treize artistes à explorer la collection et à engager un dialogue entre leur travail et des œuvres qu’ils et elles ont choisies. L’exposition « Comme de longs échos qui de loin se confondent » décloisonne la présentation habituelle des œuvres dans les espaces du musée, qui sépare la collection des œuvres empruntées de manière temporaire, en les faisant converser dans les mêmes espaces. Les choix opérés par les artistes dans la collection et la manière dont ils et elles agencent ces œuvres avec leurs propres créations offrent de nouvelles pistes de lecture et réaffirment leur actualité.

En parallèle de ce dialogue entre artistes, une carte blanche est donnée dans une salle du parcours à l’association L’Art contemporain. Cet accrochage met en avant des artistes qui ont eu une importance singulière au moment de la constitution de la collection durant les décennies 1970 et 1980. Généreux et convaincus par le projet de Delaine, ils l’ont soutenu en donnant une ou plusieurs œuvres au musée. Hommage leur est ici rendu, aux côtés d’une présentation d’une partie de la première donation de 1981 de l’association au musée, donnant à voir tant la diversité que la qualité des premières œuvres acquises.